IL EST DES HOMMES QUI …

by Claire LABALETTE
0 comment

IL EST DES HOMMES QUI SE PERDRONT TOUJOURS - Rebecca Lighieri

il est des hommes qui se perdront toujours, Rébecca Lighieri

Mon pitch

Ce roman commence par l’assassinat de Karl, le père d’une fratrie de trois enfants.

Mais qui a pu tuer cet homme ?
Pour comprendre ce meurtre, l’auteure revient sur les vingt dernières années de cette famille.
On est à Marseille, dans les années 80 à 2000.
Cette fratrie marseillaise est composée de Karel, Hendrika et Mohand.
Ils vivent à la cité Artaud, à proximité d’un camp de gitans avec leurs géniteurs.
L’enfance de ces gamins est très compliquée : ils ne connaissent que la pauvreté, la violence et la débrouille.
Comment vont-ils grandir, s’émanciper et trouver leur place dans notre société avec de telles bases ?

Mon avis

WAOUHHHHH !!!

Dans ce roman noir, que j’ai adoré, ces trois enfants tiennent debout mais c’est un miracle !
Ils sont blessés par la vie, par leur père violent en actes et en paroles et par leur mère indifférente. On pourrait parler de barbarie.

Les personnages sont magnifiques, on ne peut que se plonger en apnée dans cette histoire.
L’auteure les a dessinés, créés de toutes pièces et ils sont parfaits.
Cette fratrie est tout aussi haute en couleurs que leurs ignobles parents.

Dans ce roman, il est question de violence, de rejet, de drogue mais aussi de liberté, d’amour et de vie envers et contre tout.
La musique est omniprésente dans ce livre : on passe de Michael Jackson à IAM et ça donne envie de réécouter ces « classiques », j’adore.

Cette histoire amène au questionnement.
Peut-on s’en sortir quand on a des parents nocifs ?
La violence est-elle une fatalité quand on a connu que cela ?
Et la résilience dans tout ça, est-ce envisageable ?

Pour la petite histoire : C’est le second roman qu’Emmanuelle Bayamack-Tam écrit sous le nom de Rebecca Lighieri.
Avec ses deux identités d’écrivaine, elle propose deux genres très différents de lecture. Ici, nous sommes dans le roman noir, et c’est le moins que l’on puisse dire.

Et si on regardait une vidéo de cette auteure sur son livre ?

0 0 vote
Article Rating
0 comment
1
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x